samedi

La fête rabelaisienne de la gastronomie

Vers des “Rabelaisiennes”

Le ministre de l’Agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt, Stéphane Le Foll, a annoncé recémment vouloir créer le 14 juillet des “Rabelaisiennes” inspirées de la Fête de la musique, pour mettre à l’honneur la cuisine et la nourriture à travers la France.
« C’est mettre à l’honneur la cuisine, organiser des repas dans la convivialité sur tout le territoire » propose le ministre.
On connait déjà quelques denrées si on se réfère à la fin de l’épitaphe consacrée par Ronsard à Rabelais
«Ô toi, quiconque sois, qui passes,
Sur sa fosse répands des tasses,
Répands du brit et des flacons,
Des cervelas et des jambons. »
Souhaitons que le succès de ces Rabelaisiennes approche de celui de la Fête de la musique.




 
Rabelaisiennes ou Fête de la gastronomie ? Le bal des égos !

Alors que le Ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll, propose des Rabelaisiennes le 14 juillet (voir Vers des “Rabelaisiennes”), la Ministre déléguée en charge de l’artisanat, du commerce et du tourisme, Sylvia Pinel, annonce une Fête de la gastronomie en septembre

Les 20, 21 et 22 septembre prochains la Fête de la gastronomie 2013, devant prendre place dans la calendrier le quatrièmes week-ends de septembre. Les objecifis sont "développer dans tous les territoires et notamment dans les quartiers défavorisés, les zones rurales et en outre-mer, valoriser la diversité des cultures qui influencent notre gastronomie, rendre la gastronomie accessible à un plus grand nombre, contribuer à renforcer le rayonnement de la France dans le monde, par la promotion de nos savoir-faire d’excellence."
Comment ne pas y adhérer, surtout si on sait que c’est le chef Thierry Marx qui en assurera le parrainage.

Mais comment ne pas déplorer que deux Ministres n’aient pas su travailler ensemble, en amont, pour faire converger leurs efforts vers une manifestation fédératrice, qui peut difficilement se passer de l’agriculture, comme de la culture? Et si les ministres tout à coup se mettaient à refléchir ensemble à une coordination pour une même politique ...imaginons une grand programme festif, éducation et information mené par les ministères de l'agriculture, de l'alimentation, de l'agroalimentaire, de l'éducation, de l'enseignement superieur, de la culture, du tourisme, de l'économie, du redressement productif, de la famille, de l'écologie, de l'artisanat, de la jeunesse de l'éducation populaire et des associations, du social, de la santé, et des affaire étangère (pour la reconnaissance de la gastronomie outre frontières). Mais les égos resteront, et primeront toujours !

 

1 commentaire:

iletaitunefois a dit…

Bonjour,
je partage votre avis : Sylvia Pinel annoncé en septembre 2012 la reconduction de la fête de la gastronomie sur 3 jours en 2013 (cette fête ayant été créee en 2011 je le rappelle) et que S le Foll annonce sans en avoir au préalable parlé la création de ses rabelaisiennes le 14 juillet, jour de fête nationale déjà dédiée...la fête de la gastronomie existant déjà, nul besoin d'un autre évènement national !il est effectivement grand temps que la fête de la gastronomie soit placée sous un plus haut patronage pour un travail interministériel plus efficace !