lundi

Le RER C classé 3 étoiles au Guide Michelin

Si vous étiez sur les quais de la station du RER C ce vendredi 21 septembre entre 20h15 et 20h45, cet article vous rappellera un agréable souvenir. Sinon, voici ce que j’ai eu le chance de vivre en compagnie d’autres passagers.


BadoitExpress_Thierry Marx_RERC-22

A l’occasion de la Fête de la Gastronomie, Badoit, eau minérale partenaire historique des grands chefs, a souhaité offrir une expérience hors du commun aux franciliens prenant le RER chaque jour. Pour cela, conseillé par les agences Elan et Ubi Bene, la marque a créé le Badoit Express, un restaurant gastronomique ambulant, ouvert à tous et éphémère.
BadoitExpress_Thierry Marx_RERC-21


BadoitExpress_Thierry Marx_RERC-20
Badoit express
Montés en station Pereire, nous avons eu la surprise dès la station suivante de voir débarquer près de 80 techniciens venus installer des tables dans 4 wagons. Dès lors, les « maitres de salle » ont déployé des nappes, disposé des couverts et surtout dévoilé la carte. Au programme : un menu étoilé concocté par le chef Thierry Marx !



BadoitExpress_Thierry Marx_RERC-16BadoitExpress_Thierry Marx_RERC-12BadoitExpress_Thierry Marx_RERC-13Badoit express





Badoit express



Badoit expressBadoitExpress_Thierry Marx_RERC-15Badoit expressBadoit expressBadoit expressBadoit express



Prenant le micro de la locomotive, le chef nous a annoncé lui même le menu :

•Entrée : Pressé de veau, lentilles et foie gras de canard, sauce moutarde

•Plat : Agneau du bout des doigts avec petits légumes niçois

•Dessert : Oeuf à la neige en feuille de sucre et coulant vanille


C’est alors une armée de 90 serveurs qui s’est mise en place pour nous servir l’entrée à la station Henri Martin, le plat à la station Champs de Mars et le dessert à la station Musée d’Orsay, devant les yeux ébahis des voyageurs attendant sur les quais. Le tout, entrecoupé des visites du chef en personne passant de wagon en wagon pour saluer ses convives d’un soir et recueillir leurs impressions.


Au final, une prestation remarquable puisqu’ils auront servi 400 repas et 196 bouteilles de Badoit en 45 minutes et dans des conditions atypiques.

Badoit express

vendredi

Vendredi: jour du poisson !

Pour voir cette vidéo cliquez ici !


Vous aurez remarqué que dans les cantines scolaires, on mange du poisson le vendredi. Du grec « Lyctus », qui veut dire poisson, ce produit est en fait le symbole qui représente la religion chrétienne dans le Nouveau Testament. Le choix du poisson résulte de deux éléments bibliques :
- La multiplication
- L'un des derniers repas de Jésus fait à base de poisson.

Le vendredi étant le dernier jour de la semaine, également le dernier jour d'une pénitence demandé en période de carême, les établissements chrétiens ont choisi ce jour pour souligner la tradition.

Dans les années 50, le poisson arrive sous forme de conserve. Les ventes ont été exponentielles et comme dans la bible, elles ont été multipliées par 5. À cette époque, vous pouvez remarquer que les traditions ont été maintenues et donc respectées.

Le début des années 60 marque le déclin de la consommation du poisson. Avec l'arrivée du poisson surgelé, la culture de la consommation du poisson a littéralement changé. Le poisson perd sa forme traditionnelle de consommation : les gens ne savent plus préparer le poisson, ils ne savent plus fileter (donc manger) le poisson et les appellations des poissons disparaissent.
Les années 1990 donne un renouveau au poisson par le biais des crises alimentaires sur la viande, mais entre-temps personnes ne sait plus manger un poisson avec des arêtes.


mercredi

Rentrée artistique

ça y est, les éléves commencent déjà à faire des graffitis sur les murs...

mardi

Cuvée Automne 2012

Ce que les vendanges 2012 ont fait naître des "raisins vers"