lundi

Alain Ducasse a besoin de soleil



Monaco est devenu le « choix du coeur » d'Alain Ducasse
Son exil monégasque virant à l'affaire d'Etat, Alain Ducasse a mis les pieds dans le plat. Le célèbre cuisinier a affirmé hier sur RTL qu'il déménageait à Monaco et acceptait la nationalité monégasque pour des raisons sentimentales : « C'est un choix de coeur », a-t-il rétorqué à ceux qui l'accusent de fuir l'impôt français sur les grandes fortunes, en soulignant qu'il était installé depuis vingt-deux ans à Monaco et seulement dix ans à Paris. « Si j'avais voulu faire des économies, j'aurais créé des sociétés offshore, a-t-il poursuivi. Mes activités continuent à payer leurs impôts en France. Mes économies vont être très légères. »
Cette explication n'a pas convaincu François Sauvadet, député du Nouveau Centre. « Je regrette ce choix, surtout qu'Alain Ducasse participe de l'image de la France. » Le parlementaire met cet exil sur le compte de la fiscalité. « Je trouve qu'on a déjà proposé des solutions pour ne pas surimposer les plus riches de nos compatriotes. Je ne pense pas qu'il faille aller au-delà. Après ça, vous ne pouvez pas empêcher certains de se voir un destin personnel dans tel ou tel paradis fiscal. »
Mais l'exil sudiste d'Alain Ducasse lui donnera-t-il une obligation de monégasquiser ses approches culinaires? Son besoin d'exotisme le tentera-t-il vers une dérive de terroir plus ensoleillé plus exotique en soit, comme nous le montrait Culture Pub?

Aucun commentaire: