jeudi

LA CUISINE GIGOGNE


voici comment préparer un rôti de façon poètique



Piquer un clou de girofle dans une câpre

fourrer une grosse olive avec la câpre

introduire l'olive à l'intérieur d'un becfigue

placer le becfigue à l'intérieur d'un ortolan

loger l'ortolan à l'interieur d'une alouette

envelopper l'alouette de feuilles de vigne et la placer dans une belle grive

placer la grive à l'intérieur d'une caille replète

envelopper la caille de bacon et l'introduire dans un pluvier

glisser le pluvier à l'intérieur d'un vanneau

placer le vanneau à l'intérieur d'un perdreau

introduire le perdreau à l'intérieur d'une bécasse

mettre la bécasse à l'intérieur d'une sarcelle bardée

placer la sarcelle à l'intérieur d'une pintade potelée

larder la pintade avec du bacon et en farcir un canard

placer le canard à l'intérieur d'un poulet dodu

loger le poulet à l'intérieur d'un beau faisan

introduire le faisan à l'interieur d'une oie

mettre l'oie à l'intérieur d'une grosse dinde

placer la dinde à l'intérieur d'une outarde

puis mettre l'outarde au four pour dix huit heures de cuisson



il est sage de désosser au préalable tous les volatiles plus gros que l'alouette

7 commentaires:

Petite toque a dit…

J'aime bien ce concept gigogne... Un peu dur à avaler mais plein de surprises gourmandes ! Le concept est celui là ? Des poètes qui parlent de nourriture ou de plaisir gourmand de façon gigogne ?
Tiuscha, Saveur Passion

Kilien Stengel a dit…

Merci Tiuscha,
cette recette provient d'un ouvrage ancien, mais n'est pas présente dans mon anthologie de la poésie gastronomique qui affiche plutôt des pensées et courants gourmant depuis l'époque médiévale jusqu'au XXeme siècle.
De votre côté, où peut on se procurer le magazine Cuisine Passion?

Petite toque a dit…

Dans les kiosques, librairies etc...

Kilien Stengel a dit…

merci,
je serais ravi si cela intéresse la rédaction de collaborer à ce nouveau magazine

Virginie Gervais-Marchal alias niniegm a dit…

Ho ho! félicitations pour ce dernier plat folioté et stengelien qui va, je n'en doute pas se dévorer des yeux sans limite aucune! vive la gourmandise!

Kilien Stengel a dit…

Virginie,
Merci à toi pour cette création académicienne du mot "stengelien", je ne sais pas si le stengelisme existera un jour...
attention malgré tout à ne pas confondre gourmandise des gourmands (qui peut finir en dépendance)et gastronomie des gourmets (qui reste hédonistique)
bises
Kilien

Virginie Gervais-Marchal alias niniegm a dit…

Alors vive les gourmands!