mercredi

VIN SUR VIN


Existe-il des bons et des mauvais vins ? Pour ma part, je pense que chaque vin a sa typicité, et que la qualité d’un vin ne peut être perçue que par l’individu en fonction de ses critères de qualité personnels.
Le vin est à mon sens un produit de terroir qui doit avant tout faire profiter de ses spécificités. Le terroir viticole est un outil dont il faut tirer la meilleure expression pour l’individualiser et valoriser le vin qui en est produit. L’expression du vin fait appel à une notion fortement chargée d’histoire, de géographie, de science et de symboles. Donner un sens scientifique au terroir viticole n’a pas toujours été aisé. La plupart des scientifiques s’accordent sur une définition donnée dans le lexique agraire de la commission de géographie rurale et représentant le terroir comme : "un territoire présentant certains caractères qui le distinguent au point de vue agronomique de ses voisins" (1968).
Une confusion pourrait être faite entre cru et terroir. Cet argument tombe tout de suite car les cartes des terroirs ont été dressées en totale abstraction de la vigne et à fortiori, du vin. Il faut préciser à ce sujet que le terroir n’est qu’un des critères, qu’un facteur dans la viticulture. Même s’il prend une place primordiale souvent, positivement ou négativement, dans la qualité du vin.
Enfin, le vin, au fil des époques, a su gagner les titres d’élèment culturel, réligieux, économique, alchimique, alimentaire, gastronomique au sein des differentes communautés qui ont créé notre civilisation. En un mot il est un patrimoine dont nul ne peut critiquer la légitimité, il suffit d'écouter cette dégustation : Discours du vin



Aucun commentaire: