vendredi

À la Chandeleur, des crêpes sinon rien






Pour voir cette vidéo cliquez ici !





Vous avez déjà entendu parler de la crêpe en Chandeleur ? Souhaitez-vous avoir plus de détails ?

La Chandeleur
La Chandeleur est une fête religieuse chrétienne romaine.Cette fête permet de rappeler qu'à la fin de l'hiver, il est essentiel de placer des chandelles dans les étables pour éloigner les mauvais esprits (sic). Ces chandelles étaient en effet destinées à rappeler la lumière et la rondeur du soleil. Les crêpes reflètent également l'aspect rond et le rayonnement du soleil. Après la froideur de la saison hivernale, le soleil est de retour. La lumière du soleil était également reflétée par la forme des crêpes.

La crêpe de la Chandeleur
La pratique de crêpe de la Chandeleur constitue une véritable coutume. Lorsque vous lancez votre crêpe de votre poêle, vous devez compter un certain nombre d'étoiles. En fonction, vous aurez le nombre de Louis d'or gagnés dans l'année qui correspond au nombre d'étoiles que vous avez comptées

L'histoire de la crêpe
Au vingtième siècle, les bretons sont arrivés à Paris pour ouvrir des restaurants. À cette époque, ils ont lancé leurs crêpes au froment. Ensuite, différentes variétés de crêpes sont apparues. Il s'agit en l'occurrence de la crêpe Suzette et de la crêpe flambée.On trouve également au fil des époques des crêpes soufflées ou surprises.Les recettes sont également nombreuses.


Quelques proverbes:
À la Chandeleur, l'hiver se meurt ou prend vigueur.


À la Chandeleur, au grand jour, les grandes douleurs.

À la Chandeleur, grande neige et froideur.

À la Chandeleur, la neige est à sa hauteur, ce qui signifie que c'est souvent à cette date que l'épaisseur de la neige est à son maximum au Québec.

À la Chandeleur, le froid fait douleur.

À la Chandeleur, le jour croît de deux heures.

À la Chandeleur, Rose n'en sentira que l'odeur.

Rosée à la Chandeleur, l'hiver à sa dernière heure.

Si la Chandeleur pleure, l'hiver ne demeure.

Si la chandelle est belle et claire, nous avons l'hiver derrière.

Si le ciel n'est ni clair ni beau, nous aurons plus de vin que d'eau (Bordelais).


C'est ce que rèvèle une enquête mingle Trend concernant la fête de la Chandeleur. 74% des Français perpétuent la tradition des crêpes, tradition que l'on croyait perdue ! Quelle belle surprise.




mardi

Le guide MICHELIN France 2019

Image associée

Le Palmarès des Etoiles Michelin 2019 - 1 étoile

Les 68 lauréats 1*
La Mirande - Avignon (84)
La Table de l'ours - Val d'Isère (73)
L'Orchidée - Altkirch (68)
Lait Thym Sel- Angers (49)
Nature - Armentières (59)
La Table de Castigno - Assignan (34)
Château de Vault de Lugny - Avallon (89)
Les Oliviers - Bandol (83)
L'Allée des vignes - Cajarc (46)
La Signoria - Calvi (2B)
Côté Cuisine - Carnac (56)
L'Or Q'idée - Cergy-Pontoise (95)
L'Ostal - Clermont-Ferrand (63)
Hostellerie de la Pointe St-Mathieu - Le Conquet (29)
Sarkara - Courchevel (73)
L'Aspérule - Dijon (21)
Le Pourquoi pas - Dinard (35)
Le Royal - Épernay (51)
L'Oustalet - Gigondas (84)
L'Anthocyane - Lannion (22)
Rozo - Lille (59)
La Sommelière - Lyon 5e (69)
Saisons - Marseille (13)
La Table du hameau - Maussane-les-Alpilles (13)
Prima - Megève (74)
L'Évidence - Montbazon (37)
Le Grill - Monte-Carlo (Monaco)
Lulu Rouget - Nantes (44)
La Table d'à côté - Orléans (45)
La poule au Pot - Paris 1er
Accents Table Bourse Paris 2e
ERH - Paris 2e
Frenchie - Paris 2e
Racines - Paris 2e
Baieta - Paris 5e
Oka - Paris 5e
Sola - Paris 5e
Yoshinori - Paris 6e
Tomy & Co - Paris 7e
L'abysse au Pavillon Ledoyen - Paris 8e
La Condesa - Paris 9e
Louis - Paris 9e
NESO - Paris 9e
Abri - Paris 10e
Automne - Paris 11e
Virtus - Paris 12e
Pilgrim - Paris 15e
Un Parfum de gourmandise - Périgueux (24)
Restaurant de Lauzun - Pézenas (34)
Racines - Rennes (Ille-et-Vilaine)
Auberge Quintessence - Roubion (06)
La Source - Saint-Galmier (Loire)
Le Brouillarta - Saint-Jean-de-Luz (64)
La Terrasse - Saint-Raphaël (Var)
Restaurant de Tourrel - Saint-Rémy-de-Provence (13)
Lalique - Sauternes (33)
Villa de l'Étang Blanc - Seignosse (40)
The Marcel - Sète (34)
Les Funambules - Strasbourg (67)
La Carambole - Strasbourg/Schiltigheim (67)
La Tour des sens - Tencin (38)
Ursus - Tignes (73)
Le Cénacle - Toulouse (31
Ambroisie - Saint-Didier-de-la-Tour (38)
Äponem - Auberge du Presbytère - Vailhan (34)
Le Moulin de Léré - Vailly (74)
Auberge de Montfleury - Villeneuve-de-Berg (07)
L'Ours - Vincennes (94)

Le Palmarès des Etoiles Michelin 2019 - 2 et 3 étoiles

Les promus 2 étoiles 2019
2 étoiles :
Le Coquillage à Cancale (35)
AM par Alexandre Mazzia à Marseille (13)
La Maison d'à Côté à Montlivault (41)
David Toutain à Paris 7e
La Scène à Paris 8e


3 étoiles :
Le Clos des sens de Laurent Petit à Annecy (74)
Le Mirazur de Mauro Colagreco à Menton (06)


Prix du Développement Durable : Christopher Coutanceau du restaurant éponyme à La Rochelle (17)
Prix de l'accueil et du service : Sarah Benahmed, du Crocodile à Strasbourg (67)
Prix du sommelier : Albert Malongo Ngimbi, de la Table de Saint Crescent à Narbonne (64)

Les grandes pertes

Le Guide retire la troisième étoile à Marc Veyrat pour La Maison des bois, à la Famille Haeberlin pour l'Auberge de l'Ill et à Pascal Barbot de l'Astrance.

Six restaurants passent de 2 à 1 étoile : Alain Dutournier au Carré des Feuillants à Paris 1er ; David Bizet au Taillevent à Paris 8e ; Guy Lassausaie à Guy Lassausaie à Chasselay ; Alain Montigny à L'Oasis à Mandelieu-la-Napoule ; Nicolas Decherchi à La Paloma à Mougins ; Thierry Drapeau à La Chabotterie à Saint-Sulpice-sur-Verdon.

Mathieu Pacaud à Histoires Paris 16e perd ses 2 étoiles.

Perdent leur étoile :
Mickael Féval à Aix-en-Provence (13)
Palm Beach à Ajaccio (2B)
L’Aubergade à Amiens/Dury (80)
Les Bas Rupts à Bas-Rupts/Gérardmer (88)
L’Atelier de Gaztelur à Biarritz (64)
Le Moulin d’Alotz à Biarritz/Arcangues (64)
L’Orangerie du Château à Blois (41)
Ma Sa à Boulogne-Billancourt (92)
Le Bateau Ivre à Le Bourget du Lac (73)
Le Bouche à Oreille à Boutervilliers (91)
Le Péché Gourmand à Briançon (06)
Park 45 à Cannes (06)
Auberge du Bon Laboureur à Chenonceaux (37)
La Table by la Villa à Calvi (2B)
I Salti à l'Ile Rousse (2B)
La Roya à Saint-Florent (20)
L’Azimut à Courchevel/Le Praz (73)
Le Castellaras à Fayence (83)
De Lauzun à Gignac (34)
La Bergerie à Issoire/Sarepoil (63)
Le Cerisier à Laventie 62
Château de Codignat à Lezoux / Bort l’Etang (63)
Le Marcq à Lille / Marcq (59)
Auberge de la Diligence à Loiré (49)
Henri et Joseph à Lorient (56)
Pierre Orsi à Lyon (69)
Maison Clovis à Lyon (69)
Le Carrousel à Maringues (63)
Château de Mirambeau à Mirambeau (17)
La Gloire à Montargis (45)
Domaine du Colombier à Montélimar (26)
Ar Men Du à Névez / Raguenès Plage (29)
Le Restaurant à Paris 6e
Gaya Rive Gauche à Paris 7e
Garance à Paris 7e
Jules Verne à Paris 7e
39 V à Paris 8e
Au Trou Gascon à Paris 12e
Hexagone à Paris 16e
St James Paris à Paris 16e
La Fourchette du Printemps à Paris 17e
Restaurant du Château des Reynats à Perigueux / Chancelade (24)
Maison Crouzil et Hôtel Ecrin à Plancoët (22)
Grand Hôtel du Lion d’Or à Romorantin (41)
Rackham à Roscoff (29)
Hostellerie du Rosenmeer à Rosheim (67)
Origine à Rouen (76)
La Tour à Sancerre (18)
84 Le Pré du Moulin à Sérignan-du-Contat
La Coquerie à Sète 34
Le Gavroche à Strasbourg (67
Le Relais de la Poste à Strasbourg / Wantzenau (67)
La Maison de Bournissac à St-Rémy de Provence (13)
Villa Belrose à St-Tropez (83)
Meulien à Tournus (71)
Les Chênes Verts à Tourtour (83)
La Grignotière à Valenciennes (59)
Image associée

mercredi

Enseigner l'alimentation, un projet de société



Parmi les facteurs qui interviennent actuellement sur les usages et les comportements alimentaires comme les savoir-faire et techniques culinaires, les mots, les discours, les écrits sont les ingrédients utiles pour nourrir notre corps et notre esprit.
Faire entrer l’alimentation dans les programmes scolaires, dans le cadre des mesures d’accompagnement éducatif, et plus particulièrement pour les collèges dans le cadre des EPI (Enseignements Pratiques Interdisciplinaires), est le cœur de cet ouvrage. Il s’agit ici de souligner que des enseignements ayant traits indirectement à l’alimentation peuvent cependant contribuer à y sensibiliser les plus jeunes. Ces outils de transmission ont pour but de mettre en valeur le sens donné à la nourriture et d’accentuer l’apprentissage du « savoir-manger » avec ses répercussions sur la santé, le budget, la gestion des restes, le plaisir de la découverte du goût… Les programmes de collège peuvent ainsi insérer dans leurs travaux d’interdisciplinarité une nouvelle approche de l’alimentation.
Notre attention se tourne, dans cet opus, essentiellement sur les formes variables d’actions pédagogiques, des outils, de méthodes et de lieux où l’enjeu porte sur la lecture de l’écrit culinaire, des paradigmes didactiques, commensaux, marchands, culturels… Cet ouvrage, qui pourrait être considéré comme un manuel à destination des enseignants, fait apparaître les différences comme les permanences, perçues en termes de production pédagogique sur le fait culinaire. Ce collectif de contributeurs s’intéresse plus particulièrement au concept de l’alimentation au travers de sa culturalité, de ses mécanismes interdisciplinaires, au niveau de pays ou de régions comme au regard de sa mutation générationnelle ou géographique.

Ouvrage collectif sous la direction de Kilien Stengel, professeur certifié à l’université François-Rabelais de Tours, Docteur en sciences de l’information et la communication, ancien chargé d’inspection d’apprentissage de l’académie de Paris.

Contributeurs : Hélène Baumert, Fanny Baur, Yannick Choulet, Isabelle Haeberlin, Catherine Pélissier, Kilien Stengel, Marie-Hélène Tramèr-Rudolphe, le collège de Fortschwihr, le collège Louis Armand de Dreux, le collège Paul-Emile Victor de Mundolsheim et la DRAAF Occitanie.