mardi

CHANDELEUR : Les crêpes à Pont-Croix (Finistère) de Jules BENOIT-LEVY

La gastronomie, lieu d’identité nationale

À partir du règne de Louis XIV, la gastronomie est intimement mêlée à l’apogée de la culture française en Europe. Soutenue par une monarchie absolue et centralisatrice qui manifeste volontiers sa puissance par le faste de la table versaillaise, la grande cuisine française se distingue avant tout par son caractère ostentatoire et sophistiqué. La Révolution entraîne un changement radical dans ce modèle dominant : tandis que les gouvernements successifs procèdent à un redécoupage administratif des territoires, les particularismes culinaires régionaux, auparavant négligés par l’élite parisienne, commencent à être reconnus au début du XIXe siècle. Dans l’esprit pédagogique postrévolutionnaire, qui fait des spécificités locales un élément constitutif de l’identité nationale, les spécialités culinaires régionales apparaissent comme le symbole d’un territoire, au même titre que les autres formes de culture.
 Représentations des spécialités culinaires régionales

À la même époque, le vocable de gastronomie rencontre un grand succès sous la plume des écrivains, et le premier Cours gastronomique, publié en 1808 par Charles-Louis Cadet de Gassicourt, entraîne dans son sillage l’éclosion de toute une littérature autour des recettes régionales. L’abondante iconographie qu’inspire la cuisine au cours des XIXe et XXe siècles rend elle aussi compte de l’importance prise par les spécialités culinaires dans l’élaboration de la mémoire et de la culture nationales. L’imprimerie Pellerin, dont le fondateur fut le premier à éditer en série les images dites d’Épinal au XVIIIe siècle, a ainsi publié une lithographie en couleurs qui, tout en faisant la promotion d’une marque de fourneaux de cuisine à gaz, explique comment confectionner un « pot-au-feu exquis ». Comme dans la plupart des images de ce type, des commentaires rédigés en termes simples accompagnent les illustrations très colorées destinées à un public populaire. Toutes les étapes de l’opération sont représentées ici, depuis l’achat du fourneau auprès des bureaux de la Compagnie du Gaz jusqu’au service du plat lors du repas.

Trois autres peintures, photographiées par François-Antoine Vizzavona (1876-1961), célèbrent elles aussi les richesses culinaires de la France : la première, exposée au Salon des Artistes français de 1906, figure trois Bretons, une femme et deux hommes, en train de manger des crêpes à Pont-Croix, dans le Finistère ; la deuxième, exposée au Salon de la Société nationale des Beaux-Arts en 1912, montre une femme en train de confectionner une soupe aux choux devant un curé ; la troisième, exposée au Salon des Artistes français de 1920, représente une servante préparant dans une grande marmite les produits de la pêche rapportée par son patron. Dans la première peinture, les costumes bretons des personnages assis à la table sur laquelle sont disposées les crêpes et l’aspect rustique de la cuisine et de son mobilier reflètent le fort ancrage local et populaire de la gastronomie au début du XXe siècle.
La deuxième toile évoque la future dégustation d’une soupe aux choux, plat paysan par excellence. Dans la tradition des scènes de genre et des natures mortes de l’époque moderne, ustensiles et aliments sont disposés en abondance dans un désordre savamment étudié sur la table et tout autour de celle-ci. La cuisinière, qu’un effet de clair-obscur met en lumière au centre, finit de remplir une soupière, sous le regard attentif et gourmand du curé auquel est destiné le repas.
La scène que montre la dernière peinture semble se dérouler dans un milieu plus aisé : écumoire en main, une cuisinière dresse sur un plat les crevettes que son patron a pêchées le matin même et qu’elle vient de préparer. Le soin et le plaisir avec lesquels elle effectue cette opération reflètent l’importance de la bonne chère dans les mœurs.

Une mémoire culinaire

Par leurs sujets, ces œuvres jouent un rôle dans la conservation de la mémoire nationale. Comme les livres de recettes et les guides culinaires, elles recueillent et transmettent un héritage culturel qui s’est construit au fil du temps sur un terroir donné et qu’il s’agit de préserver. Ces peintures s’inscrivent dans un mouvement d’intérêt en faveur des spécificités régionales, menacées à la fin du XIXe siècle par la révolution industrielle et l’urbanisation grandissante. La désagrégation des communautés rurales et villageoises entraîne un regain d’intérêt pour leurs modes de vie et leurs cultures, dont la cuisine fait partie. Celle-ci apparaît comme le symbole du terroir et de ses traditions. Par ailleurs, le choix de figures issues de milieux populaires comme acteurs de ses représentations s’inscrit bien dans l’idéologie de la IIIe République, selon laquelle le génie culinaire national émane du peuple qui, bien loin des fastes aristocratiques de l’Ancien Régime, sait parfaitement cuisiner.
(source : Charlotte Denoel)




dimanche

Les étoilés du Michelin 2016 : la liste compléte

La liste complète du guide MICHELIN 2016

 

 

 

 

 

Les Nouveaux 3*

Alain Ducasse, Plaza Athénée, Paris, 8e
Christian Le Squer, le Cinq, Paris 8e

Les Nouveaux 2*

La grande maison de Joël Robuchon
Jy's Jean Yves Schillinger
Julien Gatillon 1920 à Megeve
Paloma Nicolas Decherchi à Mougins
L'Abeille Christophe Moret
Le Gabriel Jérôme Banctel Paris 8eme
Le grand restaurant Jean-François Piège
Mathieu Pacaud Histoires Paris 16eme

Sylvestre Wahid
Villa René Lalique Jean Georges Klein

Les nouveaux 1*

NORD
Philippe L'abbé l'Arnsbourg
Le carmin Christophe Queant
Angelo Ferrigno 23 ans le plus jeune étoilé
La table Nicolas Pourcheresse
Au crocodiles Ludovic Kientz
Pascal Côlon à Valenciennes la Grignotiere

NORD-OUEST
Pascal Favre D'Anne à Anger
La renaissance Arnaud Viel
Les 3 rochers Frédéric Claquin
Initial yoann lemonier
David Goerne g.a
Olivier balade La Gouesnier
le château de sable Julien Marceau
Lionel Henaff Allium à Quimper
Arthur Peran à Roscoff Rakham


PARIS
Mathieu Pacaud à l'hexagone
Lucas Carton Julien Duma
Nakatani chef Shinsuke Nakatani
Neige d'été Hideki Nishi
Pages Ryuji Teshima
Saturne Sven Chartier
La table du 11 j.b Lavergne-Morrozzani

SUD-OUEST
Pressoir d'argent Gilad Peled
Pierre Lambinon Py's
La table des merville
Les belles perdrix - Chateau Troplong Mondot

SUD-EST
L'esquisse Stephane Dattrino
1217 Jean Alexandre Ouratta
I Salti David Doury
Le p'tit polyte Mathew ergarthi
Jérôme Roy le Cloître
Pèir Leo Forget
La passagère Yoric Tieche Juan les pins
La passe temps Younghoon Lee premier chef coréen avoir une étoile
Prairial Gaetan Gentil
Le refuge des gourmets Jean-Marie et Hubert Chanove
Jan pour Jan Hendrik à Nice la mas de Boudan
Le clocher des pères
Raphaël Vionnet
Le Faventia


Lionel-et Frédérique Hénaff de l’Allium à Quimper


Les étoiles supprimées en 2016

De *** à **
Ducasse, Le Meurice Paris 1er
Le relais Bernard Loiseau

Suppression **
Jean-François Piège, Paris 7eme
L'Espérance, Vézelay (89)

De ** à *La table du kilimandjaro à Courchevel (73)
La Kintessence à Courchevel (73)
L'Atelier de Joël Robuchon - Etoile, Paris 8eme
Akrame, Paris 16eme
Auberge du pont d'Acigné à Rennes (35)
Gordon Ramsay au Trianon, Versaille (78)

Suppression *Le clos, Jean-Marc Banzo à Aix-en-Provence (13)
Pierre Reboul à Aix-en-Provence (13)
David Enjalran, l'Esprit du vin à Albi (74)
Le Belvédère à Annecy (74)
La vieille Fontaine à Avignon (84)
Le Clos du Cèdre à Beaune (21)
Le Bistroquet à Belleville (54)

Ils sont frais, ils sont beaux : ils sont enfin là ! Voici la liste des 111 nouveaux Bib Gourmand de la cuvée 2016 du guide MICHELIN. En ville, à la campagne, du Sud au Nord et d’Ouest en Est, ils garantissent de se régaler sans se ruiner… À vos fourchettes !
Non, le guide MICHELIN ne se résume pas à ses fameuses étoiles ! Plébiscitées par nos lecteurs, reconnues partout en France et à l’étranger, nos Bonnes petites tables (surnommées « Bib Gourmand » depuis leur création) ont aussi leur mot à dire. Le concept est très simple : ces tables proposent un menu complet (entrée, plat, dessert) pour 32€ maximum – 36€ à Paris –, à midi et le soir. Cette sélection, unique en son genre, regorge donc de restaurants chaleureux et gourmands, où l’on se régale en toute convivialité, sans traumatiser son portefeuille… et avec une seule envie en sortant : conseiller l’adresse à nos proches ! Le guide MICHELIN 2016 compte la bagatelle de 655 Bib Gourmand, dont 111 nouveaux, répartis aux quatre coins du pays. Voici la liste des nouvelles Bonnes petites tables du guide MICHELIN 2016 :
* Restaurants réservables sur MICHELIN Restaurants


ALSACE, CHAMPAGNE-ARDENNE, LORRAINE


AQUITAINE, LIMOUSIN, POITOU-CHARENTES


BOURGOGNE, FRANCHE-COMTÉ


BRETAGNE


CENTRE


CORSE


LANGUEDOC-ROUSSILLON, MIDI-PYRÉNÉES


ÎLE-DE-FRANCE

La liste complète des Bib Gourmand parisiens est disponible ici .


NORD-PAS-DE-CALAIS, PICARDIE


NORMANDIE


PAYS-DE-LA-LOIRE


PROVENCE-ALPES-CÔTE-D’AZUR


AUVERGNE, RHÔNE-ALPES

  • Annecy (74) Minami
  • Annecy (74) Arômatik'
  • Bourg-en-Bresse (01) La Fleur de Sel
  • Chamonix-Mont-Blanc (74) Rèvolâ
  • Cluses (74) Le St-Vincent
  • Crest (26) Len' K
  • Les Deux-Alpes (38) Brasserie l'Entracte
  • Évian-les-Bains (74) Au Jardin d'Eden
  • Grenoble (38) Gillio
  • Lyon (69) Daniel et Denise Croix-Rousse
  • Lyon (69) Le Garet
  • Lyon (69) Le Kitchen
  • Lyon (69) Sauf Imprévu
  • Margencel (74) Le Clos du Lac
  • Montagnieu (38) Le Petit Dauphinois
  • Roanne (42) Le Central
  • St-Gervais-les-Bains (74) Bistrotsérac
  • *Treffort (01) L'Embellie
  • Uriage-les-Bains (38) Le Bistrot des Terrasses
  • Yssingeaux (43) Le Bourbon
  • Yvoire (74) Les Jardins du Léman 
  •  
  •  
  •  
  • L'édition 2016 a donc couronné de trois étoiles Le Plaza Athénée d'Alain Ducasse mené par le chef de cuisine Romain Meder et Le Cinq de l'hôtel Georges V du chef Christian Le Squer, tous deux nichés dans le 8e arrondissement de Paris. Alors que le monde de la gastronomie est en deuil suite à la mort du chef étoilé Benoît Violier qui se serait suicidé hier, les nouvelles étoiles du Guide Michelin 2016 ont été dévoilées ce lundi 1er février à partir de 11h. Le guide a annoncé la venue de nombreux 1 et 2 étoiles mais aussi la perte des 3 étoiles pour le Relais Bernard Loiseau, appartenant désormais à la veuve du chef Dominique Loiseau qui s'est déclarée "choquée et très déçue", selon un communiqué AFP. Découvrez la liste complète des 3 étoiles 2016 mais également les 10 nouveaux 2 étoiles et les 42 nouveaux 1 étoile. Surnommé le Guide rouge en raison de la couleur de sa couverture, le Guide Michelin récompense chaque année les meilleurs restaurants approuvés par une quarantaine d'inspecteurs qui sillonnent la France et l'Europe. Ces derniers testent de façon anonyme des tables choisies en toute indépendance et sélectionnent les meilleures, leur décernant les prestigieux macarons selon un classement en 1, 2 ou 3 étoiles. Chaque inspecteur réalise annuellement 240 essais de table. Les établissement sélectionnés sont visités environ tous les 18 mois mais peuvent être aussi visités jusqu'à 12 fois dans l'année si cela est jugé nécessaire. L'attribution des étoiles à un restaurant Michelin se fait selon cinq critères :  le choix des produits, la créativité, la maîtrise des cuissons et des saveurs, le rapport qualité/prix ainsi que la régularité.  Cette bible de la haute-gastronomie est parue pour la première fois en 1900, créée par l'industriel français André Michelin. Elle rassemblait des bonnes adresses à destination des automobilistes. Au début du XXIe siècle, le guide Michelin des restaurants devient le guide gastronomique le plus renommé en France, vendu à plus de 30 millions d'exemplaires et tiré à 500 000 copies chaque année. Depuis ce succès phénoménal, le guide rouge est représenté dans 23 pays comme la France, la Belgique, les Pays-Bas, l'Italie, l'Allemagne, l'Espagne, le Portugal, la Suisse, le Royaume-Uni ou l'Irlande, mais aussi outre-Atlantique, à New York comme à Tokyo, avec des éditions dédiées. Sans oublier qu'un petit nouveau sortira le bout de son nez en 2016 : le guide Michelin Singapour !

    Guide Michelin 2016

    Le Plaza Athénée d'Alain Ducasse et le Cinq de l'hôtel Georges V du chef Christian Le Squer ont décroché les 3 étoiles tandis que le Relais Bernard Loiseau les a perdu, se retrouvant dans le classement des deux étoiles. Au total, ce sont 600 restaurants étoilés (contre 609 en 2015) dont 52 nouvelles étoiles et 380 nouveautés qui rentrent dans le guide. Tables d'avant-garde, auberges de tradition, institutions remarquables, les restaurants sélectionnés témoignent de la richesse du patrimoine français. Le palmarès mondial du guide finira sa tournée le 6 avril 2016 avec les éditions de Rio de Janeiro et de São Paulo. Fin 2015, le Guide Michelin a également dévoilé sa sélection d'étoilés 2016 chez nos amis frontaliers de Belgique : deux étoiles ont été nouvellement attribuées à la table wallonne D'Eugénie à Emilie à Baudour, à La Villa in the sky à Bruxelles et au grandiose The Jane à Anvers, dirigé par le charismatique Sergio Herman. Pas de nouveautés chez les trois étoiles : ce sont trois restaurants de Flandre, le De Karmeliet à Bruges, le Hof van Cleve à Kruishoutem et le Hertog Jan à Zedelgem, qui conservent leurs précieux macarons. Une exposition de photographies des chefs triplement étoilés en 2015 complètera l'évènement, du 11 au 14 février : intitulée "Trois étoiles Michelin, un autre regard", et réalisée par le photographe Stéphane de Bourgies, elle se tiendra au Grand Palais dans le cadre du festival Taste of Paris. On pourra admirer, entre autres, les portraits de Paul Bocuse ou de Renée et Maxime Meilleur.

    Paris dénombre 11 restaurants 3 étoiles Michelin : Pierre Gagnaire niché dans le 8e arrondissement, Epicure au Bristol dans le 8e arrondissement, Le Pré Catelan dans le 16e arrondissement de Paris, Guy Savoy dans le 6e arrondissement, Le Meurice d'Alain Ducasse dans le 1er arrondissement, L'Ambroisie dans le 4e arrondissement, l'Astrance dans le 16e arrondissement, le Pavillon Ledoyen, rebaptisé Alléno Paris, dans le 8e arrondissement, mené par le chef très médiatique Yannick Alléno et L'Arpège d'Alain Passard dans le 7e arrondissement.  

    Deux nouveaux restaurants parisiens ont décroché les 3 étoiles au Michelin 2016 : Le Plaza Athénée d'Alain Ducasse et le Cinq de l'hôtel Georges V du chef Christian Le Squer.

    15 restaurants parisiens possèdent 2 étoiles : La Table du Lancaster dans le 8e arrondissement, le Carré des Feuillants dans le 1er arrondissement, Le Taillevent dans le 8e, Le Grand Véfour dans le 1er, Sur Mesure par Thierry Marx dans le 1er, L'Atelier de Joël Robuchon - Etoile dans le 8e, Le Cinq dans le 8e, Passage 53 dans le 2e, L'Atelier de Joël Robuchon - Saint-Germain dans le 7e et Akrame dans le 16e arrondissement.  

    Dans la liste des 15 deux étoiles 2016, cinq petits nouveaux ont vu le jour :
    Le Grand Restaurant, Histoires, L'Abeille, Sylvestre et Le Gabriel.

    Quant aux 1 étoile, on en dénombre 70 dont 6 nouveaux en 2016
    Saturne, Nakatani, Lucas Carton, Neige d'Eté, Hexagone et Pages à Paris. Les autres 1 étoile sont les restaurants Les Climats dans le 7e arrondissement, David Toutain dans le 7e, Garance dans le 7e, Helen dans le 8e, Penati Al Baretto dans le 8e, La Table d'Eugène dans le 18e arrondissement, Jean dans le 9e arrondissement, Agapé dans le 17e arrondissement, Le Restaurant dans le 6e arrondissement, Le 39V dans le 8e arrondissement, La Truffière dans le 5e arrondissement, Le Baudelaire dans le 1er arrondissement, Les Tablettes de Jean-Louis Nomicos dans le 16e arrondissement, Le Céladon dans le 2e arrondissement, Jacques Faussat - La Braisière dans le 17e arrondissement, Auguste dans le 7e arrondissement, Pur'-Jean-François Rouquette dans le 2e arrondissement, L'Arôme dans le 8e arrondissement, Relais d'Auteuil dans le 16e arrondissement, Lasserre dans le 8e arrondissement, Le Chiberta dans le 8e arrondissement, La Scène dans le 8e arrondissement, Le Pergolèse dans le 16e arrondissement, Le Diane dans le 8e arrondissement, Hélène Darroze dans le 6e arrondissement, Shang Palace dans le 16e arrondissement, L'Abeille dans le 16e arrondissement, Au Trou Gascon dans le 12e arrondissement, Les Fables de la Fontaine dans le 7e arrondissement, Benoit dans le 4e arrondissement, Cobéa dans le 14e arrondissement, 114, Faubourg dans le 8e arrondissement, Rech dans le 17e arrondissement, Kei dans le 1er arrondissement, Frédéric Simonin dans le 17e arrondissement, Le Violon d'Ingres dans le 7e arrondissement, Qui plume la Lune dans le 11e arrondissement, Antoine dans le 16e arrondissement, La Dame de Pic dans le 1er arrondissement, Le Quinzième de Cyril Lignac dans le 15e arrondissement, Sola dans le 5e arrondissement, Goust dans le 2e arrondissement, Aida dans le 7e arrondissement, Il Carpaccio dans le 8e arrondissement, JIN dans le 1er arrondissement, Il Vino d'Enrico Bernardo dans le 7e arrondissement, Saint James Paris dans le 16e arrondissement, Ze Kitchen Galerie dans le 6e arrondissement, Le Jules Verne au 2e étage de la Tour Eiffel dans le 7e arrondissement, Relais Louis XIII dans le 6e arrondissement, Itinéraires dans le 5e arrondissement, La Grande Cascade dans le 16e arrondissement, Hiramatsu dans le 16e arrondissement, La Tour d'Argent dans le 5e arrondissement, Yam'Tcha dans le 1er arrondissement, Laurent dans le 8e arrondissement, Apicius dans le 8e arrondissement, Dominique Bouchet dans le 8e arrondissement, Gaya Rive Gauche par Pierre Gagnaire dans le 7e arrondissement, Etc... dans le 16e arrondissement, Okuda dans le 8e arrondissement, Septime dans le 11e arrondissement, ES dans le 7e arrondissement et La Fourchette du Printemps dans le 17e arrondissement.

    3 étoiles Michelin

    En 2016, 27 restaurants en France, Monaco inclus, bénéficient de 3 étoiles au Guide Michelin, dont deux nouveaux. Les restaurants Plaza Athénée et le Cinq de l'hôtel Georges V menés par les chefs Alain Ducasse et Christian Le Squer ont été couronnés sans grande surprise. Tous deux sont nichés dans le 8e arrondissement de Paris.
    Pour obtenir 3 étoiles, un restaurant doit produire "une cuisine remarquable, une table qui vaut le voyage". Dans le monde, le guide Michelin a décerné 3 étoiles à 111 restaurants au total.

    2 étoiles Michelin
    Selon le guide Michelin, un établissement qui décroche deux étoiles propose "une cuisine excellente et une table qui mérite un détour."  
    10 nouveaux deux étoiles sont apparus dans le Guide Michelin 2016 :  la Grande Maison de Joël Robuchon à Bordeaux, Histoires de Mathieu Pacaud dans le 16e arrondissement de Paris, Le Grand Restaurant de Jean-François Piège dans le 8e arrondissement de Paris, L'Abeille dans le 16e arrondissement de Paris, Sylvestre dans le 7e arrondissement de Paris, Le Gabriel dans le 8e arrondissement de Paris, Paloma à Mougins, Villa René Lalique à Wingen-sur-Moder, JY'S à Colmar et 1920 à Megève. Le Relais Bernard Loiseau, à Saulieu, ne compte plus que deux étoiles. 

    1 étoile Michelin

    Une étoile signale "une très bonne cuisine dans sa catégorie". 42 nouveaux une étoile sont apparus dans le Guide Michelin 2016 : Le Pressoir d'Argent de Gordon Ramsay à Bordeaux, La Passagère à Juan-les-Pins, Jan à Nice, Pèir à Gordes, Faventia à Tourrettes, Le Cloître à Forcalquier/Mane, Le Refuge des Gourmets à Machilly, Le Clocher des Pères à St-Martin-sur-la-Chambre, Raphaël Vionnet à Thonon, Le P'tit Polype à Deux-Alpes, L'Esquisse à Annecy, 1217 à Château de Bagnols, Le Passe-Temps et PRaiRIaL à Lyon, Les Belles Perdrix à St-Emilion, Jérôme Nutile à Nîmes, PY-R à Toulouse, La Table des Merville à Castanet-Tolosan, Dyades à Massignac, Saturne, Nakatani, Lucas Carton, Neige d'Eté, Hexagone et Pages à Paris, La Table du 11 dans les Yvelines, Trois Rochers à Sainte Marine, La Gouesnière et Le Château de Sable à Porspoder, Allium à Quimper, Rackham à Roscoff, La Renaissance à Argentan, Initial à Caen, Manoir de Rétival à Caudebec-en-Caux, La Grignotière à Valenciennes, La Maison des Cariatides à Dijon, La Table à Lille, Au Crocodile à Strasbourg, La Favre d'Anne à Angers et I Salti à Belgodère, seul restaurant étoilé en Corse !

    Bib gourmand 

    Un Bib gourmand est un établissement proposant une cuisine de qualité à moins de 32 euros en province et de 36 euros à Paris (prix d'un repas hors boisson). L'édition 2016 du guide Michelin a sélectionné ces nouveaux Bib Gourmand destinés à "tous les gourmands désireux de bien manger pour un prix mesuré". Ce sont 111 nouvelles tables qui ont fait leur arrivée dans le guide des Bonnes petites tables du guide Michelin qui recense au total 655 Bib gourmand et qui est sorti le 15 janvier 2016, trois semaines avant la publication du tant attendu Guide rouge. Découvrez ces nouvelles adresses réparties aux quatre coins de la France :
    A Paris, on dénombre 19 nouvelles tables parmi 64 au total : le Café des Abattoirs, Au rendez-vous des camionneurs, Zen et Mee dans le 1er arrondissement, Circonstances et Pascade dans le 2e arrondissement, Atelier Vivanda-Marais dans le 3e arrondissement, Bistro des Gastronomes, Aux verres de contact et Kokoro dans le 5e arrondissement, La Marlotte, La Maison du Jardin, Atelier Vivanda et Le Timbre dans le 6e arrondissement, Au Bon Accueil, Chez les Anges, Le Clos des Gourmets, Pottoka, Les Cocottes, Café Constant et La Laiterie Sainte-Clotilde dans le 7e arrondissement, Pomze, Chez Cécile, la Ferme des Mathurins et Mandoobar dans le 8e arrondissement, Braisenville, Le Pantruche, Caillebotte, Bistrot Papillon, Golosi, Richer, L'OfficeLes Canailles et Oka dans le 9e arrondissement, Chez Michel, Chez Marie-Louise et A Mère dans le 10e arrondissement, Mansouria, Yard, Clamato, Tintilou, Villaret, Auberge Pyrenées Cévennes dans le 11e arrondissement, Il Goto dans le 12e arrondissement, Pho Tai, Imperial Choisy et Tempero dans le 13e arrondissement, Nina, Bistrotters, Aux enfants gâtés et Le Cornichon dans le 14e arrondissement, L'Atelier du Parc, Le Pario, Le Troquet, Beurre Noisette, Le Vitis, L'os à moelle et Le Casse-noix dans le 15e arrondissement, Chez Géraud et Atelier Vivenda dans le 16e arrondissement, GraindorgeL'entredgeu et Le Petit Verdot du 17 ème dans le 17e arrondissement et enfin, L'Esquisse dans le 18e arrondissement de Paris.
    En province : A Lyon, le guide Michelin a décerné 4 nouveaux Bib Gourmand :  le Garet "qui incarne l'essence de la tradition culinaire lyonnaise", Daniel et Denise dont la spécialité maison, le pâté en croûte au ris de veau et foie gras, a séduit les inspecteurs du Bib, le Kitchen Café et Sauf Imprévu, qui "enchante [la] gourmandise avec force et simplicité". A Toulouse, 7 nouveaux Bib Gourmand ont fait leur apparition : La Cantine de l'Opéra, "où l'on se régale de foie gras et cassoulets fumants dans la plus pure tradition toulousaine", Le BibentMonsieur Marius, l'Instant, la Table d'Auzeville, Le Bellevue et Les Sales Gosses. A Bordeaux, Miraflores, Dan et Racines by Daniel Gallacher ont été récompensés. A Lille, un seul Bib Gourmand a été décerné au restaurant Gabbro. A Marseille, un seul Bib aussi avec le restaurant L'Alchimie. A Grenoble, le restaurant Gillio et à Nantes L'Instinct Gourmand se sont vus récompensés d'un Bib. Enfin, à Nice ont été récompensés Olive et Artichaut ainsi que le Bar des Oiseaux. En Bretagne ont été récompensés Le Flaveur à Concarneau, Le Mutin Gourmand à Crozon, La Table D'eux - Laurent Le Berrigaud à Guidel, Le Poisson d'Avril à Le Guilvinec, La Clarté et Le Manoir du Sphinx à Perros-Guirec, l'Auberge des Deux Magots à La Roche-Bernard. En Alsace, Champagne-Ardenne et Lorraine ont été récompensés Les Épices Curiens à Écouviez, Le Théâtre et Cook'In à Épernay, Ô Délices des Papilles à Matignicourt-Goncourt, La Toq' à Nancy, Bistrot DuPont à Pont-Sainte-Marie, Le Pavillon CG à Reims, l'Auberge du Parc Carola à Ribeauvillé, Pascal Dimofski à Sarreguemines et Colbert à Strasbourg. En Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes ont été récompensés Le Gavroche à Blaye, Le Cheverny et Chez Alphonse à Limoges, le Moulin de la Tardoire à Montbron, Les Archives à Poitiers, Le Relais de Comodoliac à St-Junien, L'Atelier de Candale à St-Laurent-des-Combes et Les 7 à Tulle. En Bourgogne et Franche-Comté ont été récompensés Les Capucins à Belfort, Auberge Larochette à Bourgvilain et lida-Ya à Dole. Dans le CentreJeux 2 Goûts à Châteauroux, Les 3 Cépages à Reuilly, Auberge St-Fiacre à Veuil et La Gourmandine à Villedieu-sur-Indre ont reçu des Bib Gourmand. En Languedoc-Roussillon et Midi-PyrénéesLa Table du Sommelier à Albi, La Bartavelle à Argelès-sur-Mer, La Table d'Auzeville à Auzeville-Tolosane, La Part des Anges à Castres, Le Bellevue à Lacroix-Falgarde, Restaurant de France à Mende, Bistrot Constant à Montech, L'Instant... à Montrabé, Le Cèdre à Port-Vendres, La Table d'Aimé à Rivesaltes, Arbequina à Thuir et L'Univers à Villefranche-de-Rouergue ont été récompensés. Dans le Nord-Pas-de-Calais, Le Jardin d'Alice à Busnes a reçu un Bib Gourmand. En Normandie, Le Dauphin à Caen, Ô Saveurs à Falaise, Auberge de l'Île Enchantée à Fleury-sur-Orne, L'Athome à Heugueville-sur-Sienne, Le Bréard à Honfleur, Le Saint-Hilaire à Rouen et Les Fuchsias à St-Vaast-la-Hougue ont été récompensés. En Pays-de-la-Loire, l'Auberge des Étiers à Beauvoir-sur-Mer et le Restaurant du Dauphin à La Ferté-Bernard ont reçu des Bib Gourmand. En Provence-Alpes-Côte d'Azur ont été récompensés l'Auberge de Courmes à Courmes, Bello Visto à Gassin, L'Araignée Gourmande à Laragne-Montéglin et Café Llorca à Vallauris. En Auvergne et Rhône-AlpesMinami et Arômatik' à Annecy, La Fleur de Sel à Bourg-en-Bresse, Rèvolâ à Chamonix-Mont-Blanc, Le St-Vincent à Cluses, Len' K à Crest, Brasserie l'Entracte aux Deux-Alpes, Au Jardin d'Eden à Évian-les-Bains, Le Clos du Lac à Margencel, Au Petit Dauphinois à Montagnieu, Le Central à Roanne, Bistrotsérac à St-Gervais-les-Bains, L'Embellie à Treffort, Le Bistrot des Terrasses à Uriage-les-Bains, Le Bourbon à Yssingeaux et Les Jardins du Léman à Yvoire. En Corse, le restaurant A Mandria di Pigna localisé à Pigna en Haute-Corse dans le charmant littoral balanin a aussi reçu un Bib.

    L'assiette

    Pour cette nouvelle édition 2016, le guide Michelin a introduit une nouvelle catégorie de distinction : "L'assiette" qui distingue tous les restaurants présents dans la version papier du guide, hors étoiles et Bib Gourmand. Elle récompense les restaurants du guide papier qui n'ont ni étoiles ni Bib Gourmand, mais qui répondent à la définition suivante : "Qualité des produits et tour de main du chef : un bon repas tout simplement." Le pictogramme correspondant sera apposé sur la devanture des dits restaurants. La liste de ces restaurants à la cuisine de qualité est à découvrir lors de la mis en vente du guide dès le vendredi 5 février.

    (S.Ponchin, internaute)

samedi

http://www.itinerairesdungourmand.com/vu-dans-le-mag/numero-hiver-2014/articles-divers/8009-galette-des-rois.html

http://www.itinerairesdungourmand.com/vu-dans-le-mag/numero-hiver-2014/articles-divers/8009-galette-des-rois.html